Publié par : lskndrs | octobre 8, 2011

Bernd Kistenmacher

Dans la famille Berlin School, Bernd Kistenmacher a une place particulière, secrète, poétique. Si sa musique depuis son retour il y a trois ans prend de nouvelles formes (non moins intéressantes), ses œuvres des années 1980 sont sous le signe des séquenceurs, nappes et ambiances de Klaus Schulze.Tout comme le maitre, il combine un subtil mélange de chaos et d’harmonies dont la poésie est particulièrement évocatrice.

***

 

 

Plus en détails : les chroniques de Phaedream sur Guts of Darkness.

 

Publicités

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :