Publié par : lskndrs | octobre 9, 2011

Pierre Hadot : Le voile d’Isis

Pour qui s’intéresse à l’histoire des idées, cet essai de Pierre Hadot est une référence incontournable. Ce spécialiste du néoplatonisme développe ici une dense et brillante histoire de l’idée de Nature. A partir du célèbre aphorisme d’Héraclite, « La nature aime à se cacher », il retrace toute une série de contresens (productifs) faits par les différents penseurs qui ont ruminé cette phrase laconique. Des significations de la phusis à diverses périodes de l’antiquité jusqu’à l’interprétation Heidegger, nous étudions les diverses attitudes de l’homme face au monde : la genèse de la méthode expérimentale, la révélation ésotérique, l’esthétique poétique, le scepticisme. Les références sont innombrables : Aristote, Épicure, Sénèque, Plotin, Philon, Roger Bacon, Descartes, Nietzsche, avec un développement passionnant sur l’attitude du romantisme allemand, en particulier de Goethe.

Où les notions de nature, de vérité et de mort se mêlent au fil de l’histoire de la pensée.

Publicités

Responses

  1. […] : « le contresens est déjà un rapport au sens ». Le livre de Pierre Hadot, Le voile d’Isis m’avait permit de m’illustrer combien cette affirmation est parlante. Loin du néant, […]


Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :