Publié par : lskndrs | janvier 4, 2012

O Epies

Mauvais rêves

Mauvais jeux de veaux

Misérables fumeurs de mots

Filons tant qu’il est encore temps.

*

Dans la Forêt Blanche réside la Mort

Les troncs d’un sombre immonde semblent me fixer

Ces sinistres tiges sont le seul décor

Mornes rayures sur l’immaculé.

*

L’éther empoussiéré de neige frissonne,

Mordillé au dos par la bise lente

Le ciel est muet, la terre est absente

Roi déchu, le Temps se terre à l’automne.

*

Immobile, anonyme suspendu,

J’aperçois devant un loup noir de jais

Reniflant une carcasse de sanglier

*

Il m’arrête d’un œil inattendu

Puis grogne : « Retrouvons l’Espace et le Temps

Ce non-lieu n’existe pas aux vivants »

***

Publicités

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :