Publié par : lskndrs | février 8, 2012

James Pradier : Sapho

 

Recueillie, Sapho médite à l’entrée de la galerie basse du musée d’Orsay (qui fut en fait pour moi la sortie..). Elle songe au suicide, repliée sur elle-même physiquement et dans son esprit, dans son désespoir. Légère tension du corps, son basculement empêché par la chaine de ses bras, une certaine crispation : les jambes croisées, un regard (hallucinant) fixant le vide.

*


Et pourtant, une impression de légèreté… une élégance ineffable transparait de la dixième muse de Platon. La rencontre spirituelle de la Grâce et de la Mort dans un corps de marbre blanc.

Exposée l’année de la mort du sculpteur (1852), elle fut alors recouvert d’un voile noir.

*

Bio de Pradier sur le site du musée.

 

Publicités

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :