Publié par : lskndrs | avril 25, 2012

Vico : Du maintien des lois

Nous ne pouvons nous empêcher d’admirer ici la gravité et la sagesse dont les préteurs et les jurisconsultes romains ont donné l’exemple en s’efforçant, à travers tant de vicissitudes et de catastrophes, de ralentir les progrès de l’interprétation qui devait éloigner les esprits de la rigoureuse observance de la loi des XII Tables. Peut-être même faut-il attribuer à cette cause la grandeur et la durée de l’empire romain, car tous les politiques admettent qu’un Etat, fermement attaché à ses principes, est dans les meilleures conditions de grandeur et de durée. La cause qui a fait de la jurisprudence romaine la plus sage jurisprudence du monde, est la même ; et il ne faut pas aller la chercher avec Polybe dans la piété des nobles, ni avec Machiavel dans la magnanimité des plébéiens, ni, avec l’envieux Plutarque enfin, dans la faveur de la Fortune.

Vico, « Du maintien des lois » in La science nouvelle, Livre IV.

Publicités

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :